Ce manuel, publié par International Alert,  propose un programme sur le genre adapté au contexte, spécialement destiné aux étudiants congolais du Nord-Kivu, Sud-Kivu et de Kinshasa. La décision d’élaborer un manuel de formation à l’attention des étudiants a été prise à la suite d’entretiens et de discussions en focus groups avec des organisations internationales travaillant en RDC, des organismes publics, des associations locales de la société civile et des bénéficiaires du projet Tushirike Wote! menés durant une mission de terrain de sept jours en février-mars 2016, et à l’issue de discussions avec l’équipe de projet. Parmi les raisons particulières figurent :

  • Les difficultés à surmonter des normes de genre rigides et à aborder la question d’égalité de genre dans les groupes de dialogue étudiants, y compris la résistance imprévue à ces questions en raison du manque de groupes ou de dynamique de communication favorable.
  • Les pressions exercées par leur entourage et les moqueries que les étudiants, notamment les hommes, qui prennent part à des activités portant sur l’égalité de genre ont raconté avoir essuyées. En outre, une certaine confusion règne sur la notion d’égalité de genre, qui serait apparemment incompatible avec les valeurs traditionnelles et le christianisme. Cette formation vise à contrer ces tendances et dynamiques et à favoriser l’acquisition de compétences psychosociales générales.
  • L’absence de programme sur le genre destiné spécialement aux étudiants de RDC, obligeant les partenaires à recourir à des techniques dont la plus grande souplesse et l’improvisation réduisaient l’impact.
  • La conviction que les jeunes sont des acteurs clés de changement.

 

Une première version de ce manuel a été testée auprès des partenaires du projet durant un atelier d’une semaine à Goma et auprès des groupes de dialogue étudiants en juin et juillet 2016, avant d’être révisée à la lumière des réactions et commentaires recueillis.

Public ciblé

Ce programme est destiné à être utilisé par des associations locales de la société civile en RDC, désireuses de changer la dynamique de genre. Il est conçu non seulement pour transformer les attitudes et les pratiques des étudiants et étudiantes, mais aussi pour améliorer leur connaissance de l’égalité de genre.

Méthodologie

La méthodologie  employée se distingue des structures traditionnelles qui ont tendance à commencer par des débats sur les concepts de genre pour ensuite progresser vers d’autres thématiques telles que la violence fondée sur le genre ou le leadership. Au contraire, ce programme considère ces thèmes comme faisant intégralement partie de la formation et les aborde tout du long, permettant ainsi aux participants de les examiner durant des exercices pratiques. Il s’inspire en partie de programmes élaborés par d’autres, tels que les programmes Stepping Stones et SASA! « Raising Voices », ainsi que des approches mises au point par Alert et ses partenaires en RDC. Les outils de formation qui en résultent mettent fortement l’accent sur les possibilités d’examen par les participants de leurs propres valeurs et attitudes à l’égard du genre et des relations, et sur le développement de compétences qui leur permettront de communiquer leurs besoins et leurs souhaits aux autres. Ces ateliers reposent sur des approches d’apprentissage participatives, puisqu’il est prouvé que l’on apprend mieux quand on peut faire part de ses connaissances et quand on est capable de discuter de problèmes et d’en tirer ses propres conclusions. Les observations directes de l’équipe de projet, celles des partenaires opérationnels ainsi que leurs rapports, et la mission de terrain spécialement prévue pour ce manuel ont mis en avant les principales difficultés rencontrées dans ces groupes de dialogue étudiants, à savoir le niveau théorique auquel restent les discussions et la tendance des garçons à vouloir dominer les débats. Par conséquent, cette méthodologie s’attache à développer l’intégration et l’égalité dans les pratiques quotidiennes, notamment dans la communication avec autrui, comme des conditions préalables au débat sur les attitudes, les normes et les définitions relatives au genre. Autrement dit, les discussions sur les questions de genre seront plus productives si l’on commence par changer les pratiques de communication et d’interaction. Le recours au travail en petits groupes qui favorise la prise de parole des étudiantes est très prisé par ce programme. De nombreuses séances ont été spécialement conçues pour créer et utiliser « un espace sûr », qui permet d’avoir des débats plus ouverts. En outre, ce programme emploie des méthodes originales et inventives prônant l’apprentissage par la pratique et par un travail de groupe axé sur l’action. L’un des outils clés est le jeu de rôle : les participants reçoivent un scénario et des personnages à interpréter en petits groupes, avant de retrouver tous les autres pour un débriefing. Le jeu de rôle présente de nombreux avantages pour atteindre l’objectif que le projet s’est fixé pour son groupe cible, à savoir :

  • Permettre aux étudiants d’exprimer des sentiments refoulés ;
  • Permettre aux étudiants de compatir avec d’autres et de comprendre leurs motivations ;
  • Permettre aux étudiants de pratiquer différents types de comportements ;
  • Aider les étudiants qui ont du mal à exprimer leur pensée en insistant sur l’importance des réactions non verbales et émotionnelles ;
  • Changer les comportements ;
  • Équiper les étudiants de compétences essentielles à la vie courante.

Bien que le manuel soit conçu avant tout pour être utilisé par des étudiants, il peut aussi être adapté à d’autres groupes.

Le plan du manuel correspond aux différentes thématique abordées :

Thématique 1. Communication égalitaire

Thématique 2. Comprendre les rapports de pouvoir

Thématique 3. Masculinités et féminités – analyser les normes et rôles de genre

Thématique 4. Le rôle des médias dans les perceptions sur le genre

Thématique 5. Comprendre les obstacles sexospécifiques à la participation

Thématique 6. Comprendre les différentes formes de violence

Thématique 7. Le leadership

Thématique 8. La consolidation de la paix et l’égalité de genre

Thématique 9. La planification de projets d’action sociale