La campagne  de plaidoyer « Appliquez la loi sur les droits de la femme et la parité ! », vise non seulement à mesurer le degré de mise en œuvre de cette loi mais aussi et surtout à aider les autorités nationales, provinciales et locales à adopter ou à renforcer leurs politiques et programmes, leurs projets et leurs actions en matière de parité et d’égalité femmes / hommes.

VOUS POUVEZ NOUS AIDER A ATTEINDRE LES OBJECTIFS DE NOTRE PLAIDOYER 

Le 1er Objectif de la campagne de plaidoyer est de faciliter le suivi et l’évaluation de la mise en application de la Loi par les autorités et décideurs congolais  à tous les niveaux   et de les aider à rédiger et publier leur Rapport annuel d’évaluation des mesures prises, comme  consacré par l’Article 32 de la Loi : « Les institutions nationales, provinciales et locales, les établissements et les services publics, publient les mesures prises en vue de la mise en œuvre de la parité et procèdent à leur évaluation annuelle ».“Rien sans les femmes”, à travers ses organisations membres, et aussi à travers celles qui voudront  rejoindre le mouvement, va  aider toutes ces institutions à respecter cette  « obligation de redevabilité en matière de parité et d’égalité entre femmes et hommes ». Mais évaluer  ce qui a été fait ne suffit pas. Il faut aussi  préciser  les mesures à prendre à l’avenir..

Le 2ème objectif de la campagne de plaidoyer est donc la suite logique du 1er : RSLF vise à aider les autorités à élaborer un Plan d’action (pluriannuel) qui identifiera les mesures à prendre de façon prioritaire pour les années à venir

LES ETAPES ET LES OUTILS DE NOTRE PLAIDOYER

Durant la première étape (novembre et décembre 2016) les organisations membres de RSLF vont faire connaître largement la loi sur la parité et cette obligation  de redevabilité des institutions en matière de genre et de mise en œuvre de la parité en rappelant à toutes les institutions concernées ’ cette obligation de publier les mesures qu’elles ont prises en vue de la mise en œuvre de la parité et  d’élaborer annuellement un Rapport d’évaluation des mesures prises en matière de parité et d’égalité femmes / hommes.

Il s’agira aussi d’encourager les autorités des institutions nationales, provinciales et locales à prendre, comme le consacre  la Loi, des mesures de discrimination positive qui corrigent les inégalités existantes et qui fassent progresser la parité et l’égalité  entre les sexes. Chaque autorité pourra élaborer un Plan d’action pluriannuel en matière de parité et d’égalité femmes / hommes.

Pendant cette étape, les organisations membres de RSLF rencontreront les autorités des institutions nationales et provinciales (parlement, gouvernement, ministères, établissements et services publics, etc.) ainsi que celles des institutions territoriales et locales (villes, communes, secteurs, chefferies, etc.). Lors de ces rencontres, elles remettront à ces autorités une lettre leur rappelant leur devoir de redevabilité et leur obligation de publier les mesures  prises en vue de la mise en œuvre de la parité et de rédiger leur premier rapport annuel d’évaluation puisque plus d’une année s’est déjà écoulée depuis que la Loi est entrée en vigueur le 1er août 2015. Elles remettront aux autorités un exemplaire de la Loi  n° 15/013 du 1er août 2015 portant modalités d’application des droits de la femme et de la parité ainsi que un exemplaire de l’Etat des lieux de la parité dans leur Province  et  Territoire  pour le Nord-Kivu et le Sud-Kivu où ces Etats des lieux de la parité ont été établis. Elles proposeront aussi à chaque autorité rencontrée de signer l’Acte d’engagement manifestant leur adhésion aux objectifs poursuivis par Rien Sans Les Femmes.

La deuxième étape (en début 2017) consistera à rencontrer à nouveau les mêmes autorités pour recueillir auprès d’elles le Rapport annuel d’évaluation des mesures prises en matière de parité et d’égalité femmes / hommes contenant les mesures qu’elles ont prises en vue de la mise en œuvre de la parité pendant la première année de mise en application de la Loi. Les organisations membres de RSLF espèrent aussi pouvoir récolter auprès d’un bon nombre d’autorités le Plan d’action pluriannuel en matière de parité et d’égalité femmes / hommes de l’entité ou de l’institution dont elles ont la charge.

La troisième étape (février 2017) consistera à compiler tous les Rapports annuels d’évaluation de la mise en application de la Loi et à rédiger  un Rapport synthèse de la campagne de « Rien Sans Les Femmes ». Ce rapport contiendra  la présentation des Rapports annuels d’évaluation rédigés par les institutions nationales, provinciales et locales, les établissements et les services publics, y compris les Plans d’action pluriannuels en matière de parité et d’égalité femmes / hommes des entités ou institutions qui en auront élaboré un. Le point d’arrivée de la campagne pourrait être le 8 mars 2017 avec la présentation publique du Rapport  synthèse et les perspectives pour l’année suivante.