Le monde est secoué depuis  décembre 2019 par la pandémie du covid-19 qui à ce jour, a causé plusieurs milliers de morts.  Notre pays la RDC n’en est pas épargné avec un bilan actuel de 65 cas testés positifs, dont 2 cas guéris, 6 décès et plus de 2000 cas contacts suivis.

Le Mouvement RSLF salue les différentes mesures prises par le chef de l’Etat en dates du 18 et 24 mars 2020 pour contenir la propagation de cette pandémie en RDC.

Dans le souci de contribuer à la lutte contre cette pandémie aux conséquences dévastatrices dans plusieurs domaines de la vie nationale, le mouvement RSLF recommande :

  1. AU GOUVERNEMENT
  • De disponibiliser des moyens plus conséquents dans la riposte contre le covid-19 ;
  • De décentraliser dans la ville province de Kinshasa, des centres de dépistage, au moins 3 dans les districts les plus touchés et 4 dans les autres districts ;
  • D’installer des centres de dépistage dans toutes les provinces et de veiller à la disponibilité des structures médicales appropriées pour la prise en charge des malades éventuels ;
  • De surveiller strictement les prix des denrées alimentaires de base indispensables à la population et de leur transport afin d’éviter le développement de la spéculation au profit scandaleux des « profiteurs du coronavirus » ;
  • De rendre gratuit l’accès à internet pendant toute cette période de crise sanitaire, afin de faciliter la recherche des informations correctes et les échanges entre la population confinée à la maison, pour un bon accompagnement psychologique ;
  • D’assurer à la population, sur toute l’étendue du pays, l’approvisionnement quotidien en énergie et eau potable pour l’efficacité des mesures d’hygiènes .
  1. AUX PARTENAIRES TECHNIQUES ET FINANCIERS
  • D’appuyer les actions de sensibilisation de proximité de la population sur les mesures d’hygiène ;
  • De renforcer le plan de contingence et de réponse humanitaire en organisant le système d’approvisionnement régulier en denrées alimentaires ;
  • Pour ceux qui œuvrent dans la lutte contre la pauvreté, d’apporter un appui substantiel aux femmes exerçant les activités informelles non agricoles et hors denrées alimentaires.
  1. AUX ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE
  • De contribuer à véhiculer et faire respecter les messages sur les mesures et les règles d’hygiènes et de prévention de la maladie ;
  • De mettre en œuvre des actions de riposte au coronavirus en capitalisant les bonnes pratiques retenues dans la riposte à la maladie à virus Ebola ;
  • De lancer des actions de solidarité en faveur des femmes et enfants dits de la rue et démunis ;
  • De lancer des actions de soutien envers le personnel de santé qui est en première ligne par exemple par  des gestes de gratitude et de solidarité envers le personnel médical  qui fait son devoir en affrontant courageusement le virus;
  • De contribuer à une analyse genre du phénomène coronavirus afin d’intégrer la dimension de genre dans la riposte à lui apporter ;
  • De s’assurer, à travers le monitoring, que les fonds affectés à la riposte sont gérés de manière honnête.
  1. A LA POPULATION
  • De respecter les mesures de prévention et les disséminer dans les ménages ;
  • D’éviter la stigmatisation de ceux qui présentent des symptômes de covid-19 pour les encourager à aller rapidement se faire dépister et arrêter la propagation.