Les 10 et 11 août s’est tenue à Goma une Réunion de coordination du mouvement RSLF. Elle a été essentiellement consacrée à l’évaluation des activités du mouvement Rien Sans les Femmes de Janvier à Juillet et à la planification des activités prioritaires. Les stratégies de fundraisning et les possibilités de financement pour le mouvement Rien Sans les Femmes ainsi que l’avenir du site web étaient aussi à l’ordre du jour.

Quelques outputs de la réunion concernant principalement la planification des activités prioritaires et l’avenir du site Web.

Concernant les activités futures, chaque point focal a présenté les activités prévues dans son axe pour la suite ainsi que le résultat des discussions, dans leur point de coordination, pour des activités à mener spécifiquement dans leur zone.

 Concernant la planification de lactivité conjointe à mettre en œuvre par toutes les organisations membres (avec le budget disponible) chaque point focal a présenté le compte rendu des discussions avec les membres dans leur point de coordination respectif.

Après débat, il a été décidé, en fonction du budget disponible à la fois des partenaires du projet Tushiki Wote et de l’enveloppe d’International Alert, de procéder de la manière suivante dans chaque point de coordination :

  • Formation des membres de RSLF sur le « Guide pratique d’élaboration d’un rapport annuel et d’un plan d’action triennal en matière de parité et d’égalité femmes / hommes ». développé par l’Observatoire de la parité
  • Formation des autorités ciblées sur le Genre (voir comment adapter certains modules du Curriculum Genre pour cette formation).
  • Monitoring de la parité avec le guide développé par l’OP (rendez-vous réguliers = 2 fois par mois) pour l’élaboration du Rapport de mise en œuvre de la parité dans l’entité ciblée mais surtout le développement d’un « Plan d’action pour la parité et l’égalité H/F ».
  • Lancement officiel du Plan d’action des différentes autorités durant le mois de mars, combiné à une remise des trophées pour ces autorités .
  • (si un budget additionnel arrive) : organisation d’un atelier annuel avec tous les membres sur le même modèle que ce qui avait été organisé à Goma en novembre 2016.

Il est prévu que les formations soient organisées en octobre, que les plans d’actions soit prêt en janvier et que la cérémonie de remise des prix soit organisée en mars.

Concernant le site web du mouvement, l’Observatoire de la parité (OP), à travers sa directrice Espérance Mawanzo,

a présenté en détails le travail réalisé par l’OP pour la gestion du site web et l’élaboration du bulletin, puis a proposé un plan pour la suite . Etant donné que International Alert ne pourra plus appuyer financièrement l’OP pour cette activité, il a été décidé les grands principes ci-dessous :

  • l’OP continue à gérer le site web et à élaborer le bulletin/newsletter
  • Tous les membres du mouvement sont responsables pour envoyer des inputs et rendre ce site web ainsi que le bulletin riches en information et représentatif de l’ensemble des membres du mouvement
  • Les points focaux ont la responsabilité de valider le bulletin en dernier lieu avec l’appui technique d’IA.
  • OP doit toujours partager avec les points focaux (et IA) le bulletin ou tout contenu publié sur le site web avant publication et diffusion.

Après la réunion, l’équipe de Rien Sans les Femmes a tenu à dire au revoir à la conseillère en communication et plaidoyer de International Alert, Brune Mercier  et à la remercier pour tout le travail abattu pour le plus grand profit de RSLF et du combat des congolaises pour la parité.