Avant la guerre, j’étais un homme

Hommes et masculinités dans l’est de la RD Congo

Cette étude analyse la relation entre les violences sexuelles et basées sur le genre et la masculinité hégémonique dans la zone de conflit de la province du Nord-Kivu dans l’est de la République Démocratique du Congo. L’étude concentre son attention sur les contradictions entre les idéaux dominants de la masculinité et les réalités de la vie des hommes. Alors que les hommes essaient d’adopter les idéaux masculins de soutien et de chef de famille, le contexte politique et économique actuel les met sous pression de façon croissante.

Les personnes interrogées ont établi un lien direct entre le sentiment d’échec qui en résulte et les exutoires malsains pour l’affirmation de la masculinité, le manque de productivité et la violence. Ils ont critiqué le fait que la plupart des programmes qui s’occupent des violences à caractère sexuelet sexiste (VSBG) concentrent exclusivement leurs efforts sur la protection des femmes. L’argument avancé ici est que les interventions humanitaires ne reconnaissent pas la nature interdépendante et interactive des deux sexes. L’hostilité qu’elles provoquent est démontrée par le niveau élevé de résistance des hommes aux discours et projets autour de l’égalité des sexes. En outre, l’étude met en évidence le rôle de la masculinité hégémonique dans la création d’un climat général de violence et de conflit, montrant le besoin d’approches globales qui donnent aux hommes les moyens de faire des choix de vie non-violents.

Le texte complet peut être téléchargé ici (format PDF)